Ce que je dois payer

Que devez vous payer ?
Le loyer est payable à terme échu dans les 8 jours qui suivent la fin du mois concerné. Un avis d'échéance vous informe du montant de votre loyer et de la provision mensuelle de vos charges, déduction faite de l'aide au logement éventuelle.

Comment est calculé votre loyer ?
Le montant de votre loyer est fixé en multipliant la surface corrigée de votre logement par un prix au m2. Le loyer est réévalué chaque année par le Conseil d'Administration de Dinan Habitat dans les limites fixées par la réglementation.

Comment sont fixées les charges ?
En plus d'un loyer, Dinan Habitat vous demande de payer des charges. Elles correspondent à des impôts et des taxes (ordures ménagères), au chauffage, aux consommations liées aux parties communes. Ces charges sont payables par provisions mensuelles régularisées annuellement et révisées si nécessaire. Un décompte individuel annuel des charges est adressé personnellement à chaque locataire.

Comment payer votre loyer ?
Vous avez deux possibilités :
Le prélèvement automatique
Le plus simple est le prélèvement automatique sur votre compte bancaire ou postal. Vous avez à fournir une seule fois un Relevé d'Identité Bancaire ou Postal (R.I.B. ou R.I.P.) et vous pouvez choisir entre 2 dates de prélèvement, le 5 ou le 15 du mois. Téléchargez le mandat de Prélèvement SEPA
Le paiement par chèque, par mandat ou en espèces : au Trésor Public, 22 rue Kitchener à Dinan.

Difficultés et aides
En cas de difficulté pour payer votre loyer, prenez contact le plus rapidement possible avec la conseillère sociale de Dinan Habitat qui étudiera avec vous les possibilités de règlement de votre dette. Ne laissez pas la situation s'aggraver. En ne répondant pas aux rappels, vous vous exposeriez à des poursuites plus graves et onéreuses pouvant aller jusqu'à la saisie ou l'expulsion.

L'aide au logement (AL et APL),
L'APL ne vous est pas versée directement, mais à Dinan Habitat, qui ne vous fera payer que la différence entre le montant global de votre loyer et celui de l'APL.

Qu'est ce que le SLS ?
La loi du 4 mars 1996 oblige les office HLM à contrôler les ressources des locataires une fois par an. En effet, les locataires dont les ressources dépassent de plus 20 % les plafonds, doivent payer un supplément de loyer de solidarité. Un questionnaire concernant les ressources et la situation familiale est adressé chaque année à chaque locataire. Il est nécessaire de le compléter, de fournir les pièces justificatives et de déclarer toutes les personnes habitant le logement. À défaut, un SLS au taux maximum est quittancé.